Fermer

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

2011, l’année où les médias sociaux ont pris le pouvoir sur le monde

La domination absolue des médias sociaux sur Internet reflète une révolution sociétale et appelle une conflagration marketing.

Le dernier rapport de comScore, un cabinet d’analyse des tendances digitales, rend compte des profonds bouleversements en cours sur le web.

Les réseaux sociaux sont utilisés par 82% de la population mondiale connectée à Internet, soit 1,2 milliard de personnes. Celles-ci consacrent une minute sur cinq du temps qu’elles passent en ligne aux réseaux sociaux (contre seulement 6% en 2007).

(CC) comScore

Facebook continue de se tailler la part du lion parmi les réseaux sociaux. Le site accueille 55% de la population mondiale connectée à Internet. En outre, il mobilise trois minutes sur quatre dédiées par les Internautes aux réseaux sociaux et une minute sur sept passée en ligne. Enfin, selon un autre rapport que vient de publier Hitwise, Facebook a été à la fois le site Internet le plus visité au monde cette année et, pour la troisième année consécutive, le mot le plus demandé sur les moteurs de recherche. “Facebook” a représenté 3,1% de toutes les recherches effectuées sur le web cette année, soit une augmentation de 46% par rapport à 2010.

Parmi les concurrents de Mark Zuckerberg, le site de microblogging Twitter a crû de 59% cette année et compte désormais 160 millions de visiteurs uniques mensuels. Le réseau social professionnel LinkedIn a progressé de 55% avec près de 100 millions de visiteurs uniques. Le site de blogging simplifié Tumblr a augmenté de 172% avec 40 millions de visiteurs uniques.

Peut-être plus intéressant encore, les médias sociaux sont désormais un phénomène réellement global à la fois géographiquement et sociologiquement. Ainsi 80% des utilisateurs de Facebook et Twitter habitent-ils hors d’Amérique du Nord et l’utilisation des réseaux sociaux est-elle presque équivalente à travers toutes les tranches d’âge – c’est d’ailleurs celle des plus de 55 ans qui progresse le plus rapidement. Le taux d’utilisation de Facebook et ses concurrents est aujourd’hui de 84% chez les 15-24 ans et de 80% chez les plus de 55 ans !

Enfin, contrairement aux idées reçues, les femmes passent plus de temps que les hommes sur les réseaux sociaux (+30% en Amérique du Nord et en Europe par exemple). Mais les hommes commencent à combler leur retard.

Ces résultats reflètent à mon sens une véritable révolution sociétale : nous vivons la fin volontaire de la vie privée. Les gens sont aujourd’hui désireux de partager un volume d’informations personnelles qu’il aurait été impensable de mettre sur la place publique il y a quelques années encore. Le partage de sa vie privée est la première application des réseaux sociaux, celle qui fait aujourd’hui leur succès auprès du grand public à travers le monde. Mais le rapport de comScore indique que leur deuxième application – l’échange autour de centres d’intérêt communs et au-delà de son cercle familial et amical – est en train de se développer au sein du grand public.

Face à l’omnipotence des réseaux sociaux sur Internet, la communauté marketing mondiale doit s’imposer une conflagration. Elle est encore en retard d’une révolution sociétale, n’ayant pas pleinement intégré dans son mix d’investissements (notamment publicitaires) le passage des consommateurs des médias traditionnels au web. Alors que les consommateurs passent désormais en masse du web 1.0 au web 2.0, il est temps que toutes les marques, quels que soient leurs domaines d’activité, s’imposent une cure sociale si elles ne veulent pas devenir hors sujet pour leurs clients.

La crise de la presse écrite n’est décidément pas terminée…

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo