Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’addiction des ados et adultes au mobile est assez comparable

Un adolescent (12-18 ans) sur deux se dit accro à son mobile. Cette proportion est encore plus forte (59%) si l’on en croit leurs parents.

Un sondage réalisé outre-Atlantique pour Common Sense Media révèle également que 66% des parents interrogés considèrent que leurs adolescents (12-18 ans) passent trop de temps sur leurs mobiles… et que 52% des intéressés sont d’accord avec ce constat.

80% des adolescents sondés déclarent regarder leur téléphone mobile toutes les heures et 72% éprouvent le besoin de répondre immédiatement aux messages reçus sur les réseaux sociaux ou les plates-formes de messagerie. 37% affirment essayer de réduire le temps qu’ils consacrent à leur mobile.

(CC) michael davis-burchat

(CC) michael davis-burchat

Leurs parents sont également touchés par cette addiction : 27% de ceux interrogés dans le cadre de ce sondage se disent accros à leur mobile, une proportion cohérente avec celle (28%) de leurs enfants qui les estiment concernés par ce problème.

69% des parents (contre 78% des adolescents) regardent leur mobile chaque heure et 48% ne peuvent s’empêcher de répondre immédiatement aux messages qu’ils reçoivent (contre 72% des ados). Pis, 56% des parents avouent qu’ils consultent leurs messages pendant qu’ils conduisent. 52% tentent de réduire le temps qu’ils passent sur leur mobile.

L’une des solutions pour réduire notre addiction aux mobiles est de trouver d’autres activités – intellectuelles, physiques ou sociales – stimulant le goût de notre cerveau pour l’imprévisible.

En effet, ainsi que je l’avais expliqué il y a quelques années sur Superception, l’addiction aux sollicitations numériques peut être assimilée à celle au casino :

Dans les deux cas, notre addiction à ces activités provient de notre incapacité à prédire quand nous recevrons une récompense – un message intéressant dans un cas, une somme d’argent dans l’autre. C’est pourquoi nous continuons de les pratiquer”.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo