Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Lecture : “Shattered: Inside Hillary Clinton’s Doomed Campaign” par Jonathan Allen et Amie Parnes (2017, 480 pages)

Hillary Clinton voulait briser le plafond de verre qui bloque l’accession des femmes aux plus hautes responsabilités politiques. Mais son rêve s’est brisé sur une campagne présidentielle menée à l’envers du bon sens.

Jonathan Allen et Amie Parnes sont deux journalistes américains qui maîtrisent parfaitement les allées du pouvoir de Washington D.C.

Shattered” raconte la deuxième campagne présidentielle perdue d’Hillary Clinton qui a souvent été gangrenée par les mêmes maux que la première : absence de raison d’être et de vision politique, management inepte, luttes intestines, incapacité à écouter et manque de jugement.

Shattered

La lecture de ce livre est accablante car il montre que, s’il avait fait face à un adversaire politiquement brillant, Donald Trump n’aurait pas été élu Président des Etats-Unis.

Les deux journalistes ont recueilli beaucoup d’informations exclusives auprès de membres des campagnes de Clinton et Trump afin de compléter leurs propres réflexions. De ce fait, “Shattered” propose de manière équilibrée des anecdotes et des analyses. Il se lit d’une traite.

NOTE : B.

2 commentaires sur “Lecture : “Shattered: Inside Hillary Clinton’s Doomed Campaign” par Jonathan Allen et Amie Parnes (2017, 480 pages)”

› Ajouter un commentaire

Je préfère ce commentaire critique du Guardian :
https://www.theguardian.com/books/2017/may/03/hillary-clinton-destruction-shattered-review
Qui exprime son scepticisme sur la thèse présentée dans ce livre. La campagne de Trump était aussi cahotique, et face à un alpha male, Hilary La technocrate froide n’a pas réussi à faire accepter la possibilité d’une femme… sans oublier l’analyse de la revue DNA sur l’utilisation géniale des outils de ciblage sur réseaux sociaux par Trump.

Bonjour,
Le problème est que, comme l’affirme d’ailleurs Then Guardian, la thèse qui emporte votre adhésion est très partiale et qu’elle n’est pas démontrée par les faits connus.
Ainsi, par exemple, les femmes ne supportèrent pas massivement Hillary Clinton.
Pour le reste, je suis d’accord avec vous sur l’utilisation très performante des réseaux sociaux (en particulier Facebook) par Trump que j’ai évoquée sur Superception.
Bien à vous.
Xophe

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo