Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Julia Roberts se paie notre tête avec la sienne

Une publicité de Lancôme mettant en vedette Julia Roberts vient d’être retirée en Grande-Bretagne car jugée trompeuse. En quoi Miss Roberts peut-elle bien nous duper ?

La campagne en question (cf. ci-dessous) promeut un produit qui ferait des “miracles” pour le teint de ces dames, ce que semble démontrer la mine épanouie de l’éternelle Pretty Woman. Le problème est que l’inaltérable jeunesse de Julia Roberts relève bien d’un miracle mais pas celui auquel Lancôme voudrait nous faire croire : il n’est pas dû aux effets d’une crème mais aux retouches réalisées sur Photoshop.

(CC) InSapphoWeTrust

(CC) InSapphoWeTrust

Julia Roberts est certainement très avenante sans que son visage soit retouché sur ordinateur mais cela ne doit pas lui suffire. L’actrice a même une clause dans son contrat avec Lancôme qui stipule qu’aucune photo d’elle pré-Photoshop ne pourra jamais être publiée. Ne veut-elle pas influencer ainsi notre perception car l’image qu’elle a d’elle-même est insuffisamment apaisée ?

Au contraire, sa consoeur britannique Kate Winslet refuse que ses clichés soient retouchés. La commission de régulation de la publicité britannique (Advertising Standards Authority) vient peut-être de lui rendre un fier service.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo