Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Starbucks : “pas une entreprise de café qui sert des gens mais une entreprise humaine qui sert du café”

Une nouvelle démonstration concrète du credo d’Howard Schultz, le patron emblématique de la marque de Seattle.

Plusieurs médias américains se sont fait l’écho de l’annonce par Starbucks de sa décision d’embaucher 10 000 anciens combattants (et/ou leurs conjoints) dans les cinq prochaines années. Il faut dire que, outre-Atlantique, le chômage de cette partie de la population constitue un enjeu très important à la fois en termes de nombre de personnes concernées et d’abandon symbolique de ceux qui ont combattu pour la Nation.

Très intelligemment, Starbucks ne présente pas cette initiative comme une action charitable. L’Entreprise explique qu’elle veut bénéficier des qualités développées par les anciens combattants en matière de communication, leadership et résolution de problèmes. C’est la meilleure manière de préserver leur dignité et de booster leur image de soi.

(CC) Silke Gerstenkorn

(CC) Silke Gerstenkorn

L’opération du groupe dirigé par Howard Schultz n’est pas complètement isolée aux Etats-Unis où le géant de la grande distribution Wal-Mart s’est engagé à enrôler 100 000 anciens combattants d’ici 2018. Mais c’est un effort proportionnellement quinze fois inférieur à celui de Starbucks et mené sur une période plus longue.

En outre, Starbucks va ouvrir des magasins à proximité de bases militaires, magasins dont les profits seront en partie reversés à des associations locales à but non lucratif qui oeuvrent à la réinsertion professionnelle des anciens combattants. L’objectif à terme est que l’Entreprise opère 50 magasins de ce type.

Il y a quelques mois, Howard Schultz m’expliquait que “la responsabilité sociale d’une entreprise et ses valeurs ne peuvent pas être des annexes de son métier. Elles doivent faire partie intégrante de toutes les composantes de son métier. En fait, elles constituent le cœur de son métier”.

Les plus grands dirigeants sont ceux qui mettent leurs actes en conformité avec leurs valeurs.

Un commentaire sur “Starbucks : “pas une entreprise de café qui sert des gens mais une entreprise humaine qui sert du café””

› Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo