Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le segment du marché publicitaire qui décroît encore plus fortement que la presse écrite

Les ordinateurs fixes.

Selon une étude de Zenith Media, les investissements publicitaires sur ordinateurs fixes devraient perdre 10,7 milliards de dollars à l’échelle mondiale pour atteindre 88 milliards en 2018.

En comparaison, les revenus publicitaires de la presse écrite (journaux et magazines) devraient “seulement” chuter de 5 milliards de dollars pour s’établir à 54 milliards. Le déclin publicitaire de la presse écrite se ralentit en effet par rapport à la période 2011-2015.

(CC) Kate Ter Haar

(CC) Kate Ter Haar

L’agonie du marché publicitaire des ordinateurs s’explique par deux facteurs :

  • la montée en puissance inextinguible des mobiles, au premier rang desquels les smartphones, dont les revenus publicitaires devraient passer de 88 milliards de dollars en 2015 à 134 milliards en 2018 ;
  • l’adoption croissante par les annonceurs des réseaux sociaux et de la publicité native aux dépens des bannières.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo