Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Un avant-goût de l’après-Steve Jobs ?

La présentation de la nouvelle version d’Apple TV a donné un aperçu des problèmes de perception auxquels Apple pourrait être confronté dans les prochaines années.

Après la mort du fondateur du Groupe, les dirigeants de Disney se posaient une question lorsqu’ils éprouvait un doute quant à la décision qu’ils devaient prendre : qu’aurait fait Walt ? J’avais écrit ici même quelques jours après la mort de Steve Jobs que j’étais convaincu que la presse se poserait un jour cette même question en découvrant les nouveaux produits sur lesquels le génial PDG disparu n’avait pas pu laisser son empreinte. Je m’étais trompé : cette question a envahi les médias encore plus rapidement que je ne l’avais anticipé.

Apple TV, le petit boîtier qui permet aux télévisions et ordinateurs Mac de communiquer, vient de connaître une évolution de son interface utilisateur. Sur Twitter, Michael Margolis, un ancien ingénieur d’Apple, expliqua que ladite interface avait été rejetée il y a cinq ans par Steve Jobs et que, désormais, plus personne chez Apple ne pouvait interdire la sortie d’un produit mal conçu.

Dans une nouvelle démonstration de la capacité phénoménale de propagation d’Internet en général et de Twitter en particulier, ce commentaire relativement discret (Margolis comptait un peu plus de 1 000 abonnés à son compte Twitter à l’époque) fit le tour du monde du web en quelques heures.

C’est d’autant plus étonnant que Margolis expliqua dans la foulée que l’interface utilisateur rejetée par Jobs il y a cinq ans était aujourd’hui très cohérente avec l’interface utilisateur de l’iPhone et de l’iPad qui n’avait alors pas encore conquis le monde. Il est donc plus que probable que la nouvelle interface de l’Apple TV ait été validée par Steve Jobs. Elle s’inscrit même peut-être dans les plans d’Apple pour inventer un poste de télévision révolutionnaire.

Mais cette réflexion plus globale, absente du tweet initial de Margolis, fut perdue dans la reprise quasi instantanée de son commentaire sur tous les blogs hi-tech du monde et dans plusieurs médias traditionnels. Il faut dire que la remarque acerbe de Margolis réveilla une question qui hante les collaborateurs, les clients et les actionnaires d’Apple : Steve Jobs est-il vraiment remplaçable, comme le discours officiel de la marque à la pomme a voulu nous le faire croire, ou pas ? Vous connaissez mon avis à ce sujet que j’avais communiqué ici quelques heures après l’annonce de la démission de Jobs de son poste de CEO.

La réponse à cette question déterminera la perception qu’auront les parties prenantes d’Apple dans les prochaines années et risque de ce fait de conditionner également son destin commercial et boursier.

A cet égard, l’imperfection déjà trouvée par certains dans la nouvelle version d’Apple TV instille un premier doute délétère. C’est une réaction qui aurait été impensable à l’époque de Steve Jobs, alors qu’Apple pouvait connaître un échec de conception produit aussi grave que “l’antenna gate” sur l’iPhone 4 et voir Steve Jobs encore célébré pour la maestra avec laquelle il géra la communication de crise à ce sujet.

En revanche, on peut observer que la récente décision de Tim Cook de verser un dividende aux actionnaires d’Apple, une première dans l’histoire de l’Entreprise et une hérésie par rapport au catéchisme professé par Steve Jobs, n’a généré aucun doute pour deux raisons : elle ne concerne pas le développement des produits, domaine où le génie de Jobs était unanimement reconnu, et n’était pas potentiellement négative, bien au contraire, pour les actionnaires.

Mais, in fine, la réaction sucitée par le tweet de Michael Margolis révèle la première étape d’une évolution étonnante : en matière de perception, Apple est peut-être déjà en train de devenir une entreprise comme les autres.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo