Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

L’anarchie serait-elle la meilleure forme d’ordre ?

Digression sur l’équilibre si délicat entre obéissance et responsabilité.

Je lis ces jours-ci le livre de Jonathan Zittrain, “The Future of the Internet: And How to Stop It” (critique à venir sur Superception). Il y raconte une expérimentation qui a retenu mon attention.

A partir de 2006, la ville hollandaise de Drachten, qui compte 50 000 habitants, supprima toutes les signalisations routières, tous les parcmètres et même tous les espaces de parking. Les deux seules règles qui subsistèrent furent que les automobilistes et deux routes devaient respecter la priorité à droite et que les voitures en stationnement gênant la circulation seraient emmenées en fourrière. Le nom de cette expérimentation dit tout de sa logique : “le danger est sûr“.

Un carrefour de Drachten sans la moindre signalisation – (CC) Jerry Michalski

Son résultat fut contre-intuitif : la sécurité routière fut significativement améliorée. Au lieu d’obéir mécaniquement (dans le meilleur des cas) aux signalisations, les habitants de Drachten furent en effet obligés de faire davantage attention aux conséquences de leurs actes au volant ou au guidon. Leur autonomie renforça leur esprit de responsabilité.

La sécurité procurée par le danger est une réalité que tous les alpinistes connaissent jusqu’à un certain point (je suis bien placé pour en parler). De même, la responsabilité créée par une autonomie accrue constitue-t-elle un fantasme de philosophique politique autant que de culture managériale (lire par exemple l’article que j’avais consacré aux tentatives de Google dans ce domaine).

Toute entreprise a besoin d’un minimum d’ordre – notamment pour permettre à son leader de lui insuffler une vision et des valeurs et pour assurer qu’elle respecte toutes ses parties prenantes. Cependant, il est évident que le débat sur l’importance accordée respectivement à l’obéissance et à la responsabilité ira croissant du fait de l’évolution – notamment générée par les technologies et usages numériques – vers une horizontalisation de plus en plus grande des Sociétés occidentales, un sujet que j’ai déjà évoqué à maintes reprises sur Superception (lire en particulier ici et ici).

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo