Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les bureaux de Google : distrayants pour mieux travailler

Cette logique est-elle réellement menée à son terme ?

The New York Times consacrait il y a quelques jours un reportage aux bureaux de Google, citant la philosophie de l’Entreprise dans ce domaine : “créer l’environnement de travail le plus heureux et le plus productif au monde“.

Positionnement local oblige, le reportage comprend une visite du siège new yorkais de Google qui est décrit comme multipliant lieux de détente plus étonnants les uns que les autres, cafétérias où d’excellents repas favorisant une diététique équilibrée sont servis gratuitement, cuisines en libre-service, terrasses, salles de réunion décorées sur des thèmes de shows de Broadway, espaces de discussion conçus pour ressembler à de vieilles voitures de métro…

Les collaborateurs de Google peuvent même dessiner leurs propres bureaux, qui ressemblent souvent à de gros jouets, taguer les murs et venir travailler avec leur compagnon à quatre pattes. Enfin, ils bénéficient d’une pléiade de services gratuits ou subventionnés.

Google HQ – (CC) Trey Ratcliff

L’idée directrice est double :

  • favoriser le bonheur des collaborateurs en leur laissant une grande liberté d’organisation de leur espace de travail et en leur donnant des avantages en nature importants ;
  • encourager l’expression créative, source d’innovation.

Cette approche est admirable et il est en effet démontré que tout élément contribuant à la motivation des collaborateurs – et ceux mis en place par Google relèvent clairement de cette catégorie – sont des facteurs d’efficacité accrue.

Cependant, il ne me semble pas que l’approche de Google vers l’optimisation de la motivation de ses collaborateurs se retrouve toujours dans ses méthodes de management, ainsi que j’ai eu l’occasion de le souligner à plusieurs reprises sur Superception (lire ici, ici et ici). C’est d’autant plus dommage que, par ailleurs, l’Entreprise dirigée par Larry Page offre des caractéristiques managériales exceptionnellement attrayantes (lire ici et ici).

Cela démontre in fine qu’aucune entreprise n’est parfaite, même lorsqu’elle offre les espaces de travail les plus séduisants du monde. Le management ne se limite pas à la beauté de l’appartement-témoin.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo