Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Serait-il normal, après tout, qu’Apple n’innove plus pour l’instant ?

Les marchés financiers s’affolent-ils pour rien ?

Le journaliste et blogueur Will Oremus a développé il y a une dizaine de jours dans The San Jose Mercury News une théorie à propos de la capacité d’innovation d’Apple qui est d’autant plus intéressante qu’elle va à l’encontre de ma propre conviction à ce sujet.

J’ai expliqué sur Superception à plusieurs stades de l’évolution de la marque à la pomme (lire notamment ici, iciici et ici) qu’elle ne pouvait pas faire montre du même génie inventif après la prise de recul puis la disparition de Steve Jobs et qu’elle ne l’avait effectivement pas fait ces derniers temps.

Juste après avoir appris la démission de Steve Jobs de son poste de CEO en août 2011, j’avais résumé ma vision de l’avenir d’Apple en écrivant – désolé de me citer – que Tim Cook ferait un bon job mais pas un bon Jobs. Aujourd’hui, Apple apparaît incapable d’inventer un nouveau segment de marché ou de révolutionner un segment existant afin de nourrir sa croissance et sa phénoménale profitabilité. De ce fait, la valeur de l’action du Groupe a été divisée par deux après avoir atteint son record.

(CC) GDS-Productions

(CC) GDS-Productions

C’est pourquoi la réflexion de Will Oremus est intéressante. Oubliant iTunes, il note qu’Apple a lancé trois produits révolutionnaires sous le leadership récent de Steve Jobs : l’iPod en 2001, l’iPhone en 2007 et l’iPad en 2010. Il en déduit que l’Entreprise a créé une nouvelle catégorie de produit tous les trois à six ans et qu’elle devrait donc en inventer une nouvelle ces temps-ci. Mais il considère qu’il aurait fallu pour ce faire que le projet ait été initié lorsque Steve Jobs était encore vivant.

Ce raisonnement induit que le génie du co-fondateur d’Apple n’était utile qu’au début des développements menés par l’Entreprise, ce qui est pour le moins étonnant. Mais, quoi qu’il en soit, Oremus estime qu’il n’y a rien d’inquiétant au déficit actuel d’Apple en matière d’innovation et trouve logique la récente déclaration de Tim Cook évoquant des lancements dans des nouvelles catégories de produit d’ici fin 2014.

Rendez-vous dans trois ans – le temps que ces éventuels nouveaux produits aient fait leurs preuves – pour déterminer qui avait vu juste. En attendant, il vous appartient de voter avec votre portefeuille en acquérant, ou pas, des actions Apple.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo