Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

La meilleure manière de donner confiance à ses collaborateurs

Une nouvelle leçon de management d’Elon Musk, le génial fondateur et patron de Tesla Motors.

En 2008, Elon Musk avait sauvé Tesla de la faillite alors que l’Entreprise échouait à livrer son premier véhicule à la date prévue. De ce fait, Tesla ne parvenait plus à lever des capitaux pour assurer son développement. Musk y avait alors investi les 35 derniers millions de dollars de la cagnotte qu’il avait constituée dans ses succès entrepreneuriaux précédents, prenant un risque insensé au lieu de profiter de sa fortune (lire ici). Aujourd’hui, la participation de Musk dans Tesla vaut – virtuellement – 2,5 milliards de dollars.

Et il vient d’annoncer un nouveau pari hardi.

Elon Musk - (CC) TED Conference

Elon Musk – (CC) TED Conference

Tesla, qui a connu une croissance remarquable (+30%) de son cours de Bourse depuis l’annonce il y a quelques jours d’un premier trimestre profitable et supérieur aux attentes de Wall Street (lire ici), va vendre une partie de ses actions pour rembourser le prêt que lui avait consenti le gouvernement américain.

Or Elon Musk sera l’un des plus gros acheteurs des actions mises en vente. Il acquerra en effet pour 100 millions de dollars d’actions de l’entreprise qu’il dirige et doit emprunter pour réaliser cette opération. Son emprunt auprès de Goldman Sachs sera gagé sur ses participations dans Tesla et SpaceX, l’autre entreprise qu’il a fondée avec, cette fois, l’objectif d’envoyer une mission habitée sur Mars.

C’est un énième risque majeur assumé par Musk. En effet, les deux entreprises sur lesquelles son emprunt est garanti relèvent probablement les deux défis industriels les plus difficiles au monde actuellement tous secteurs d’activité confondus.

Mais, au-delà de cette nouvelle illustration du caractère unique de l’entrepreneur le plus étonnant de notre époque, ce qui m’intéresse dans cette décision est qu’elle constitue aussi la meilleure manière de donner confiance aux collaborateurs de Tesla – et, incidemment, à ses investisseurs actuels et futurs.

Je suis peut-être de la vieille école mais je considère qu’il est du devoir d’un PDG d’être un investisseur significatif au capital de la société qu’il dirige. Naturellement, le niveau de participation des PDG-salariés ne peut pas être aussi élevé que celui des PDG-fondateurs. Mais ils doivent détenir un nombre important d’actions – et pas seulement de stock-options attribuées gratuitement par leur Conseil d’Administration.

En effet, comment un collaborateur ou un investisseur peut-il croire à l’avenir d’une entreprise si son propre patron ne démontre pas, en votant avec son portefeuille, qu’il y croit également ?

Un commentaire sur “La meilleure manière de donner confiance à ses collaborateurs”

› Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo