Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Les PDG qui ont des filles managent leurs entreprises de manière plus responsable

Une équipe de l’Université de Miami et de la China Europe International Business School a comparé les performances en matière de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) des 500 entreprises américaines qui constituent l’indice boursier Standard & Poor’s 500 en prenant également en compte le profil familial de leurs dirigeants.

Cette recherche montre que les résultats RSE des entreprises dirigées par des PDG ayant au moins une fille sont supérieurs en moyenne de 11,9% à ceux des autres sociétés. En outre, elles investissent une part de leur résultat net 13,4% supérieure dans ce domaine à la mise de fonds médiane de leurs pairs.

Il existe donc une corrélation, tous les autres facteurs étant pris en compte, entre le sexe de la progéniture des dirigeants et l’engagement de leurs entreprises dans la diversité, les relations avec leurs collaborateurs et la préservation de l’environnement. Cette correspondance est aussi manifeste, dans une moindre mesure, pour la mise sur le marché de produits et services plus responsables socialement.

(CC) amboo who?

(CC) amboo who?

L’influence de leurs enfants sur les PDG n’est pas proportionnelle au nombre de filles qu’ils ont. Le plus souvent, étant donné l’âge des PDG de grandes entreprises, leurs filles sont adultes lorsqu’ils exercent ces responsabilités et ont donc vécu des expériences qui peuvent nourrir leur réflexion comme celle de leurs parents.

D’autres recherches ont montré que les femmes sont plus sensibles que les hommes aux enjeux de responsabilité sociale. C’est pourquoi les filles influencent leurs parents dans ce sens. Des études menées sur les membres de la Chambre des Représentants (Université de Yale) et les juges des cours d’appel (Université d’Harvard) ont livré des conclusions comparables à celles de l’équipe de l’Université de Miami et de l’Europe International Business School.

Ces chercheurs n’ont pas pu tirer de conclusions pertinentes en ce qui concerne les patronnes d’entreprise car leur nombre était trop petit (14) dans le groupe de 379 PDG dont ils ont analysé l’engagement en matière de RSE1.

Cependant, la performance dans ce domaine des entreprises qu’elles pilotent s’est avérée beaucoup plus forte que celle des autres sociétés. De fait, les PDG masculins ayant des filles produisent des résultats RSE environ deux tiers inférieurs à ceux des dirigeantes d’entreprise. Cet écart se retrouve chez les politiques et les juges.

1 C’est-à-dire ceux parmi les 1 224 PDG ayant dirigé les entreprises du S&P 500 pendant la période couverte par l’étude (1992-2012) sur les familles desquels les chercheurs ont pu trouver des informations.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo