Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Le Cirque du Soleil, une école d’exigence

Le magazine Variety raconte la journée typique, à Las Vegas, d’un acrobate-artiste de “Love“, le spectacle dédié par la troupe québécoise aux Beatles.

Love“, qui fête ces jours-ci ses 10 ans, donne lieu, cinq jours par semaine, à deux représentations quotidiennes dans une salle de spectacles construite spécialement pour plus de 100 millions de dollars au sein de l’un des hôtels-casinos de la ville, le Mirage.

Outre le volume et le niveau d’entraînement physique et technique auquel les acrobates-artistes du Cirque du Soleil sont soumis, ce qui a retenu mon attention dans cet article est l’exigence qui caractérise chaque représentation de “Love“.

Souvent, après son passage sur scène, un artiste visionne une vidéo de ce qu’il vient d’y accomplir pour vérifier, avec son coach, chaque détail (timing, musicalité…) de sa prestation et les éventuelles erreurs qu’il a pu commettre. Imaginez vous comporter ainsi après chacune de vos actions professionnelles…

"Love" - (CC) * Stardust * via Pinterest

“Love” – (CC) * Stardust * via Pinterest

Comme je l’ai déjà évoqué sur Superception, il se trouve que j’ai eu l’immense chance de travailler avec une équipe du Cirque du Soleil il y a quelques années lorsque j’oeuvrais au sein de Microsoft France. C’était à l’occasion d’un événement VIP que nous avions organisé pour le lancement B2B de Windows Vista et Office 2007.

Nous avions enrôlé le Cirque du Soleil pour donner un spectacle privé à cette occasion alors qu’il ne travaillait jamais à l’époque pour ce genre d’événements corporate. Ce fut l’une de mes expériences professionnelles les plus marquantes. Je découvris alors de l’intérieur les méthodes des membres du Cirque en observant leur travail quotidien et leurs répétitions.

Ce qui me frappa fut l’exigence et la rigueur incroyables dont fit preuve chaque collaborateur, depuis la maquilleuse jusqu’à l’artiste en passant par le producteur du spectacle qu’ils avaient développé pour nous. Durant les répétitions par exemple, les numéros étaient rejoués inlassablement jusqu’à ce qu’ils soient réalisés au centimètre près comme le directeur artistique les avait conçus, et ce alors que même une différence de quelques décimètres aurait été imperceptible pour le public.

C’est grâce à cette discipline – et à une créativité jamais prise en défaut – que le Cirque du Soleil est devenu non seulement une entreprise très profitable mais qu’elle a remis une discipline artistique moribonde au centre de l’industrie mondiale du spectacle et qu’elle a créé une culture de marque reconnaissable entre mille.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo