Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Internet assiège la télévision mais s’y précipite

J’ai souligné maintes fois sur Superception1 combien la télévision, malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée, reste un média plein d’avenir, notamment en raison de l’effet de latence zéro2 qu’elle offre aux producteurs de contenus et annonceurs. La stratégie déployée par les médias tout numérique confirme cette assertion.

Plusieurs d’entre eux développent des partenariats avec des acteurs de l’univers télévisuel :

  • BuzzFeed pourrait créer des émissions avec NBC Universal qui a récemment investi 200 millions de dollars dans le site pour une valorisation de 1,5 milliard de dollars ;
  • Vice Media pourrait prendre le contrôle de la chaîne H2 détenue par A+E Networks ;
  • Complex, un réseau de sites web dédiés à la mode, la musique et la culture populaire, pourrait diffuser des contenus vidéo sur des chaînes détenues par Hearst ;
  • The Daily Mail prépare un programme avec le célèbre Dr. Phil, un psychologue et vedette de télévision.

Il pourrait paraître étonnant que ces nouveaux médias, qui ont fait tant de mal au petit écran en révolutionnant les modes de consommation médiatique, se battent pour s’allier avec les principaux groupes de télévision.

(CC) Gary Lund

(CC) Gary Lund

Cette stratégie a trois motivations :

  • la télévision offre d’autres modes de monétisation, au premier rang desquels les droits de licence3, que la publicité sur laquelle repose principalement les revenus des acteurs du numérique ;
  • même sur le seul marché de la publicité, la télévision présente un potentiel (70 milliards de dollars outre-Atlantique cette année) bien supérieur à celui de la vidéo en ligne (7,8 milliards) ;
  • les acteurs du numérique peuvent tester des programmes sur le web avant de les diffuser sur des chaînes de télévision, ce qui leur permet d’obtenir des coûts de production plus rentables que ceux des producteurs de contenus qui lancent beaucoup de nouveaux programmes directement à la télévision pour voir une grande partie de ceux-ci ne pas passer la phase du pilote ou de la première saison.

1 Lire notamment, pour les articles les plus récents, ici, ici, ici, ici et ici.

2 Le fait que, avec la télévision, les téléspectateurs vivent la même expérience en même temps. C’est cette latence nulle qui favorise les échanges sur le web. Naturellement, ce phénomène est plus puissant pour les événements en direct – compétitions sportives, concerts, émissions de télé-réalité… Ces programmes réunissent simultanément une audience plus grande que n’importe quel événement Internet.

3 Une tactique déjà exploitée par Vice Media, notamment dans le cadre d’accords avec HBO et plusieurs diffuseurs dans le monde. The Huffington Post espère en faire de même avec sa nouvelle initiative HuffPost TV qui va créer des programmes destinés à être proposés à des diffuseurs.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo