Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Newsletter Superception #25

Newsletter Superception du 5 septembre 2015.

S’abonner à la Newsletter.

Bonjour,

Le drame du petit Aylan Kurdi, dont la photo du cadavre retrouvé sur une plage de Turquie a bouleversé la planète, trouve un double écho en termes de perception.

D’une part, il confirme l’utilité de la publication d’images tragiques, voire insupportables, un sujet que j’avais déjà abordé sur Superception à l’occasion de la décapitation de James Foley. Après que le cliché du petit Aylan a fait le tour du web social (sinon, malheureusement, de tous les médias français), il ne sera plus possible aux citoyens européens de dire qu’ils ne savaient pas, une excuse si souvent employée à propos de l’Holocauste. Montrer n’a pas du tout la même puissance émotionnelle que raconter. Or la prise de conscience est un préalable au réveil des consciences et le rôle des émotions est à cet égard déterminant. Les régimes totalitaires le savent bien, qui font tout pour éviter la sortie d’images de leurs nations-geôles.

D’autre part, la tragédie des “migrants” me fait immanquablement penser à cette sentence de Confucius : “nommer est la chose la plus importante au monde“. La crise de confiance de l’Europe, qui constitue à mon sens la raison profonde de son rejet desdits migrants, se traduit dans notre pays par la victoire sémantique de ceux qui ont transformé les “réfugiés” en “migrants”. C’est un glissement lexical qui est tout sauf neutre : on accueille les réfugiés alors qu’on sélectionne, voire rejette, les migrants. Nommer est bien la chose la plus importante au monde car cela permet de définir une réalité à travers la perception qu’on en crée. En l’occurrence, peu importe que, selon les estimations, les migrants déferlant actuellement sur l’Europe soient constitués d’environ 70 à 80% de réfugiés. Disant cela, je ne prends d’ailleurs pas position sur le fait qu’il faille accueillir ou pas tous les migrants ou même tous les réfugiés – c’est un débat politique qui n’entre pas dans le champ de pertinence de Superception. Je souligne simplement que le débat à ce sujet est biaisé car un camp politique a obtenu une victoire de communication en associant le mot de son choix aux maux de ceux qui n’ont pas voix au débat.

Sinon, de manière éminemment plus anecdotique, j’ai passé le cap cette semaine des 2 000 articles publiés sur Superception. Je profite de cette opportunité pour vous remercier une nouvelle fois pour votre fidélité.

Si vous appréciez cette Newsletter, n’hésitez pas à la recommander à vos amis et à lui faire de la publicité sur les réseaux sociaux. Plus on est de fous, mieux on lit (car plus on peut échanger).

Bienvenue aux nouveaux abonnés, bonne lecture et bonne semaine à toutes et tous.

Christophe Lachnitt (contact@superception.fr)


Sommaire

Best of Superception présente un florilège des meilleurs articles publiés en français sur Superception durant la semaine écoulée. Best of Internet est consacré aux meilleurs articles du web – relatifs aux enjeux de perception à travers la communication, le management et le marketing – que je n’ai pas pu aborder dans mes articles quotidiens sur Superception. Ab hoc et ab hac, enfin, propose des contenus, dénichés au cours de mes divagations numériques, susceptibles de vous intriguer ou vous distraire.

Best of Superception

  • La différence entre gagner et réussir. Quelques coaches sportifs américains ont développé des philosophies de management si brillantes (et fructueuses pour les équipes qu’ils ont encadrées) qu’ils sont devenus de véritables gourous corporate outre-Atlantique. J’ai déjà évoqué sur Superception le cas de Bill Walsh, le coach légendaire de l’équipe de football américain des San Francisco 49ers. Une autre figure illustre est John Wooden (1910-2010), qui mena l’équipe de basket de l’Université de Los Angeles (UCLA) à 10 titres nationaux sur une période de 12 ans dans les années 1960 et 1970. Dans une conférence TED, Wooden présenta sa philosophie.
  • Les aptitudes sociales sont de plus en plus importantes sur le marché du travail. Selon une étude de l’Oxford Martin School, 47% de tous les emplois américains pourraient être informatisés ou automatisés dans les vingt prochaines années.
  • Rapprochez-vous de la nature pour être plus performants professionnellement. Tel est l’enseignement d’une recherche menée par une équipe de l’Université de Melbourne.
  • De la communication globale à la communication totale. Pour mon 2 000 ème article sur Superception, je vous propose une réflexion sur l’évolution de la communication.
  • Superception : déjà 2 000 articles. Depuis que j’ai créé ce blog, je publie un article en français chaque jour (semaine et week-end) et un article en anglais chaque dimanche. Il s’agit autant pour moi d’entretenir un contact régulier avec mes lecteurs que de maintenir une discipline quotidienne. Cette activité se traduit en quelques chiffres-clés.
  • Communication totale : Dell embrasse le web social. Je vous ai présenté hier le concept de communication totale afin d’adapter la théorie de la communication au nouvel environnement dans lequel celle-ci s’opère. J’ai mis en exergue six révolutions induites par l’avènement de la communication totale, dont une qui concerne le rapport des collaborateurs à la perception de leur employeur sur ses marchés. Il est une entreprise qui applique ces principes et constitue aujourd’hui un cas d’étude passionnant lorsqu’il s’agit de faire passer des collaborateurs de spectateurs à acteurs de l’image de leur employeur : Dell.
  • Twitter au centre des négociations à Hollywood. Au mois de mars dernier, je vous expliquais combien le nombre d’abonnés dont disposent les acteurs sur les réseaux sociaux constitue un atout dans leurs négociations avec les producteurs. Il se trouve que l’un de ces réseaux joue désormais involontairement un autre rôle dans lesdites négociations : Twitter est utilisé par certaines figures d’Hollywood comme un moyen de pression sur leurs interlocuteurs.
  • Nos expériences de vie peuvent-elles affecter génétiquement nos descendants ? Une passionnante étude américaine ouvre de nouvelles perspectives à propos de la transmission génétique des perceptions.

Best of Internet

  • J’ai beaucoup écrit cet été sur Donald Trump. Cet excellente enquête de Bloomberg décortique le business de l’entrepreneur en montrant qu’il repose aujourd’hui davantage sur les royalties générées par l’exploitation de la marque Trump que sur la construction de nouveaux projets immobiliers : How Trump Invented Trump. Cela fait à mon sens de la candidature de Trump sans doute la première campagne présidentielle à objectif marketing – pour développer sa marque – de l’histoire de la politique. Cela ne profite d’ailleurs pas qu’au milliardaire, dont la présence sur scène va permettre à CNN de facturer les publicités diffusées durant le prochain débat républicain à un tarif 40 fois plus élevé qu’elle ne le fait généralement pour les émissions programmées au même horaire : CNN Charging 40 Times Its Usual Price For Spots In Republican Debate
  • Le débat refait régulièrement surface quant à la pertinence de supprimer la limite des 140 caractères (édictée à l’origine afin de permettre aux premiers utilisateurs de Twitter de pouvoir tweeter en respectant les contraintes techniques du SMS) sur le réseau de micro-blogging. Comme cet excellent article le rappelle, ce ne sont jamais les caractéristiques d’utilisation des médias sociaux qui font leur force mais bien plutôt leur effet réseau : The Network’s The Thing
  • Je n’aime pas le nouveau logo de Google qui fait perdre à l’emblème de la marque son originalité et sa personnalité sans lui apporter beaucoup de valeur ajoutée (outre une pertinence sur les plates-formes mobiles qui aurait pu être obtenue sans cette renonciation stylistique). Ce designer exprime beaucoup mieux que je n’aurais pu le faire ce qui manque au nouveau Google : All Trousers, No Legs
  • Facebook teste un nouveau format de publicités mobiles permettant aux marques d'”immerger” leurs publics dans leurs univers : Facebook Begins Testing New ‘Immersive’ Mobile Ads

Ab hoc et ab hac

  • Voici le troisième article de la série de Wait But Why (probablement l’un des cinq meilleurs blogs de la planète) sur Elon Musk dont je vous avais présenté les deux premières parties dans les numéros 16 et 17 de la Newsletter Superception. A ne pas manquer si vous voulez tout savoir – et, plus important, tout comprendre – sur SpaceX et la colonisation de Mars : How (And Why) SpaceX Will Colonize Mars
  • Toujours à propos du génial Elon Musk, le dernier modèle en date de Tesla (S P85D) a battu le record des notes attribuées aux nouveaux véhicules par le magazine Consumer Reports, qui fait référence outre-Atlantique en la matière, en obtenant un score de 103 sur 100. Cela confirme la pertinence de la stratégie de l’incomparable entrepreneur : nous n’adopterons pas les véhicules électriques parce que nous y serons forcés (ou sinon ce sera trop tard) mais parce que nous en aurons envie. Tesla’s New Car Is So Good, It Literally Broke The Consumer Reports Scale
  • Mon héros, Robert F. Kennedy, fut assassiné dans la nuit du 5 au 6 juin 1968 juste après avoir gagné la primaire de Californie qui devait lui assurer la candidature démocrate à la Maison-Blanche. Lorsqu’il tomba sous les balles de son assassin, il fut recueilli par l’un de ses jeunes supporters, Juan Romero, qu’il était venu saluer et dans les bras duquel il prononça ses dernières paroles. Les larmes me viennent chaque fois que je lis le récit de cet assassinat et il en alla de même à la lecture de cet article dans lequel Romero explique pourquoi il garda plusieurs décennies durant la culpabilité de ce drame : The Busboy Who Cradled A Dying RFK Has Finally Stepped Out Of The Past
  • Koko est un gorille qui maîtrise 1 000 mots du langage des signes, soit l’équivalent du vocabulaire utilisé par un enfant de trois ans. Je vous invite à la conversation la plus étonnante à laquelle vous assisterez probablement durant votre vie : A Conversation With Koko The Gorilla
  • Une autre interview, avec un personnage presque aussi étonnant que Koko : Marc Andreessen, cofondateur (à 22 ans) de Netscape, l’entreprise qui développa au milieu des années 1990 le navigateur qui fit d’Internet un phénomène grand public, et désormais capital-risqueur au sein du fonds éponyme Andreessen Horowitz, l’une des principales firmes de la Silicon Valley. Andreessen est aussi connu pour ses tweetstorms et, surtout, pour son intelligence protéiforme. Comme à son habitude, il aborde dans cet entretien avec la célèbre journaliste Kara Swisher une grande variété de sujets : Extended Interview: Marc Andreessen, Co-founder Of Andreessen Horowitz
  • Si vous aimez la mer et/ou le surf ou, plus simplement, si vous appréciez la beauté de la nature, ne manquez pas cette vidéo de surfers tournée avec un drones à Tahiti : Surfing Has Never Looked More Majestic Than In This Drone Video

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo