Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Newsletter Superception #31

Newsletter Superception du 17 octobre 2015.

S’abonner à la Newsletter.

Bonjour,

Comme le diplomate, le militaire, le policier, le juge et le banquier central, le journaliste assume l’une des missions fondamentales de toute Société démocratique. Certes, le “quatrième pouvoir” n’a pas une vocation régalienne car son rôle ne relève pas de la souveraineté de l’Etat.

Cependant, de même que le diplomate, le militaire, le policier, le juge et le banquier central assurent la liberté individuelle des citoyens en les protégeant contre les menaces potentielles des individus et Etats, le journaliste préserve-t-il les citoyens contre les abus de tous les pouvoirs. 

Il les protège en les informant, les éduquant et leur permettant de s’exprimer librement. Le journaliste renseigne les citoyens sur la marche du monde, ce qui les protège de la propagande et des mensonges des régimes où la presse est muselée. Il les instruit sur l’évolution des savoirs, ce qui peut les protéger d’une ignorance insidieusement subie, garantie d’une inutilité professionnelle, surtout à notre époque où les connaissances évoluent si vite. Last but not least, il leur offre – de même qu’à leurs représentants – une tribune de libre parole, ce qui les protège d’une unicité d’opinion et d’expression.

Le travail du journaliste est donc la condition sine qua non de la liberté politique, économique et intellectuelle des citoyens. De fait, il ne peut y avoir d’hygiène démocratique sans une presse libre, pluraliste et responsable. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le développement de la démocratie et l’essor de la presse sont concomitants dans tous les pays à travers l’histoire humaine. La presse garantit notamment que les citoyens votent – et, accessoirement, consomment – en toute connaissance de cause.

L’épanouissement des trois libertés que j’ai mises en exergue repose notamment sur la fonction de relais jouée par la presse entre les acteurs de l’actualité et les citoyens : dans le terme “média”, il y a l’idée de “médiation”. 

C’est pourquoi les détenteurs du pouvoir, quelle que soit la forme que celui-ci revêt, doivent se soumettre aux questions des journalistes. Encore faut-il que ces derniers aient l’appétence et la compétence pour cet exercice, qu’ils ne lui préfèrent pas la connivence et l’indolence.

Cette semaine nous a fournis, outre-Atlantique, deux exemples de journalistes endossant aussi résolument que brillamment ce rôle.

Samedi dernier, Steve Kroft, l’une des figures emblématiques de “60 Minutes“, l’émission d’investigation de CBS qui représente depuis plus de 45 ans une référence du journalisme mondial, interviewa Barack Obama (voir la vidéo ici). Kroft posa à un Obama parfois agacé des questions incisives fondées sur une étude précise des événements et n’hésita pas à l’interrompre lorsqu’il chercha à contourner ses interrogations.

Quelques jours plus tard eut lieu le premier débat télévisé de la primaire démocrate pour la Maison-Blanche qui fut animé par le journaliste vedette de CNN, Anderson Cooper. Celui-ci fit montre d’une maîtrise remarquable, posant lui aussi des questions acérées et, surtout, étant prêt à corriger les débateurs quand ils s’éloignaient un tant soit peu des faits ou de leurs déclarations passées (voir la vidéo ici). Grâce à un exceptionnel travail préparatoire et à une fermeté de chaque instant, il amena les candidats à préciser leurs positions respectives.

Anderson Cooper et Steve Kroft nous montrèrent pourquoi et comment le journalisme est consubstantiel à la démocratie.

Si vous appréciez cette newsletter, n’hésitez pas à la recommander à vos amis et à l’évoquer sur les réseaux sociaux. Plus on est de fous, mieux on lit (car plus on peut échanger).

Bienvenue aux nouveaux abonnés, bonne lecture et bonne semaine à toutes et tous.

Christophe Lachnitt (contact@superception.fr)


Sommaire

  • Best of Superception présente un florilège des articles publiés en français sur Superception durant la semaine écoulée.
  • Best of Internet est consacré aux meilleurs articles du web – relatifs aux enjeux de perception à travers la communication, le management et le marketing – que je n’ai pas pu aborder dans mes articles quotidiens sur Superception.
  • Ab hoc et ab hac, enfin, propose des contenus, dénichés au cours de mes divagations numériques, susceptibles de vous intriguer ou vous distraire.

Best of Superception


Best of Internet

  • Au début de cette année, j’expliquais sur Superception la révolution qui sous-tend aujourd’hui le développement des applications de messagerie : leur transformation en plates-formes de services intégrées. J’écrivais alors que “l’une des interrogations les plus importantes pour Facebook a trait à l’avenir de son application Messenger : celle-ci sera-t-elle métamorphosée en plate-forme intégrée de services ?” Cette métamorphose, qui ne vise rien de moins que de révolutionner la manière dont nous utilisons nos smartphones, est désormais engagée. WIRED lui consacre un intéressant article : Facebook Messenger: Inside Zuckerberg’s App For Everything
  • En théorie, le fait de s’entourer d’une équipe loyale permet de développer le travail en confiance au service de la performance collective. Un extraordinaire reportage de Vanity Fair au sein de la galaxie Hillary Clinton met en lumière combien cette stratégie, appliquée à mauvais escient, peut produire le résultat exactement inverse : défiance à tous les étages résultant dans une prodigieuse inefficacité. A ce titre, cet article, au-delà du portrait acide d’Hillary Clinton qu’il trace, est une anti-leçon de management : How Hillary Clinton’s Loyal Confidants Could Cost Her The Election
  • J’ai partagé avec vous sur Superception mon analyse stratégique du lancement de “Moments“, la nouvelle fonctionnalité de Twitter. Celle-ci est doublement importante pour les communicants et marketeurs car (i) elle pourrait jouer un rôle important, si elle a du succès, dans la couverture de l’actualité et (ii) elle va inévitablement servir de vecteur de monétisation à Twitter et donc de véhicule publicitaire aux marques. Cet article propose un jugement plus positif que le mien sur la stratégie de Twitter et une revue, très critique, de “Moments” d’un point de vue produit : Twitter Moments, The Concept Is Great. Twitter Moments, The Product Is A Disaster.
  • Snapchat ferme son département Snap Channel d’une quinzaine de personnes, constitué au mois de janvier dernier afin de créer des contenus originaux. Il se peut que cette décision, loin de représenter un échec pour la start-up, révèle que celle-ci n’a plus besoin de créer à ce stade des contenus étant donné que Discover et Stories sont alimentés en contenus respectivement par les médias et les membres du réseau : Snapchat To Shut Down Snap Channel, Laying Off Team, Changing Content Plans
  • The Harvard Business Review vient de publier son classement des 100 meilleurs PDG du monde qui se signale par le nombre de Français bien placés et le positionnement, désormais ironique, du patron de Volkswagen au vingtième rang. A noter également la dégringolade de Jeff Bezos (Amazon) de la première à la quatre-vingt-septième place. Cette chute s’explique par le fait, que cette année, The Harvard Business Review prend aussi en compte la responsabilité sociale des dirigeants. C’est un domaine dans lequel Bezos – qui se classe de nouveau premier en termes d’efficacité financière – est extrêmement mal positionné : The Best-Performing CEOs In The World
  • Signe des temps, le magazine Forbes publie un classement des 10 stars de YouTube les mieux rémunérées. Cette hiérarchie, qui ne compte pas une seule vedette du monde traditionnel du divertissement, illustre la mutation qui caractérise l’univers des célébrités. La notoriété, la popularité et la capacité de monétisation afférente sont de plus en plus déterminées sur le web et de moins en moins dans les médias classiques (télévision, presse magazine…). The World’s Highest-Paid YouTube Stars 2015

Ab hoc et ab hac

  • On ne peut pas dire que la presse écrite (Fast CompanyWIRED…) et les nombreux sites web spécialisés dans les nouvelles technologies fassent preuve d’un esprit critique et d’une volonté d’investigation très forts à l’égard de l’industrie qu’ils couvrent (possiblement dans les deux sens du terme). C’est l’une des raisons pour lesquelles les enquêtes d’autres médias sur les entreprises de ce secteur sont d’autant plus intéressantes, même lorsque, comme l’article consacré par The New York Times à Amazon, elles présentent des faiblesses évidentes (que j’avais évoquées dans le numéro 24 de la Newsletter Superception). Cette semaine, c’est The Wall Street Journal qui publie un article sur Theranos, l’une des start-ups les plus mystérieuses et les plus admirées de la Silicon Valley. Elle a été fondée par Elizabeth Holmes qui, à 31 ans, “pèse” déjà 4,5 milliards de dollars. Theranos vise à permettre la réalisation d’analyses de sang sans seringue. Elle serait en passe de révolutionner un marché de 75 millards de dollars aux seuls Etats-Unis et pourrait le porter à 200 milliards de dollars en incitant les consommateurs à commander des tests sanguins de leur propre chef afin, par exemple, de surveiller leur diabète. Plus important encore, elle ambitionne de sauver des vies en éliminant un facteur – les fameuses seringues – qui dissuade entre 30 et 50% des patients qui se voient prescrire une prise de sang de la faire réaliser. Des maladies graves pourraient être détectées beaucoup plus tôt si ces patients bénéficiaient d’un moyen de contourner leur peur. Le quotidien de Wall Street affirme que le secret qui caractérise la culture et l’activité de Theranos cache des difficultés technologiques et opérationnelles majeures : Hot Startup Theranos Has Struggled With Its Blood-Test Technology. Je vous propose aussi la réponse de Theranos à l’investigation du Wall Street Journal afin que vous ayez tous les éléments disponibles pour vous faire votre propre opinion : Statement From Theranos
  • L’évolution du mode de vie des milléniaux par rapport à celui des générations précédentes joue un rôle décisif dans le développement du nombre de villes de plus de 10 millions d’habitants : How Millennials Are Creating New ‘Mega Cities’
  • Des scientifiques parviennent à déterminer l’intelligence des individus – au sens de leur faculté de raisonnement – à partir de la cartographie de leur cerveau : Scientists Can Now Predict Intelligence From Brain Activity
  • Elon Musk continue d’inventer l’avenir du secteur automobile. Tesla vient en effet de diffuser par WiFi à tous les modèles achetés par ses clients depuis septembre 2014 une mise à jour logicielle qui les dote d’une fonction d’auto-pilote : Tesla’s Cars Now Drive Themselves, Kinda
  • The Good Dinosaur“, le nouveau film de Pixar qui va sortir en novembre, s’annonce peut-être comme son plus grand chef d’oeuvre d’un double point de vue visuel et émotionnel. Cet article vous narre ses secrets de fabrication : How Pixar Changed All The Rules To Make The Good Dinosaur A Stunning Masterpiece
  • Une biographie de Lou Reed paraît ces jours-ci. Elle présente le chanteur comme un “monstre” : égoïste, misogyne, violent et raciste. Son principal intérêt est qu’elle est fondée sur les déclarations de ses amis : Lou Reed Described Bob Dylan As A ‘Pretentious Kike’

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo