Fermer

Ce formulaire concerne l’abonnement aux articles quotidiens de Superception. Vous pouvez, si vous le préférez, vous abonner à la newsletter hebdo du site. Merci.

Abonnement

Fermer

Communication.Management.Marketing

Toute vérité n'est que perception

Newsletter Superception #33

Newsletter Superception du 31 octobre 2015.

S’abonner à la Newsletter.

Bonjour,

Qu’est-ce qu’une publicité sinon un vecteur d’information ?

Au-delà de leur caractère mercenaire, les publicités ont plusieurs vertus. Elles présentent les caractéristiques assumées d’une marque ou d’une offre dont les consommateurs n’auraient souvent pas connaissance par ailleurs. Plus important encore, elles donnent leur chance aux nouveaux entrants de percer sur un marché et constituent donc une condition éminente de la libre concurrence.

La publicité est donc utile et il appartient aux communicants et marketeurs de valoriser les investissements que leurs employeurs consentent dans ce domaine. Je n’aime pas critiquer le travail de mes confrères sur Superception mais force est de constater que les équipes de Twitter viennent de commettre une faute non provoquée à cet égard.

Le spot institutionnel que l’Entreprise a lancé cette semaine sur les ondes cathodiques américaines (vous pouvez le voir ici) est aussi difficile à comprendre, pour les néophytes qu’il est censé séduire, que le fonctionnement du réseau social qu’il promeut. Or il présente la nouvelle fonctionnalité “Moments” dont la mission, précisément, est de rendre Twitter utilisable par le plus grand nombre.

En effet, ainsi que je l’ai déjà souligné sur Superception (lire notamment ici et ici), l’un des handicaps majeurs de Twitter est sa complexité. Celle-ci a rebuté plus de 700 millions d’internautes qui ont essayé le réseau de micro-blogging puis l’ont abandonné. C’est pourquoi le seul objectif d’une publicité télévisée diffusée par Twitter aurait dû être d’expliquer sa valeur ajoutée le plus simplement possible.

Mais, de même que “Moments” n’est à mon sens pas accessible aux novices, ce spot publicitaire n’est pas compréhensible pour les internautes qui n’ont jamais testé Twitter ni même pour ceux qui l’ont essayé et quitté.

Cette publicité, qui accrédite la perception qu’elle devrait réfuter, représente donc une opportunité manquée. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle elle est intéressante à mes yeux. Ce qui la rend remarquable est que, par ses défauts, elle reflète exactement le problème stratégique auquel Twitter est confronté depuis plusieurs années.

Ce spot véhicule donc une information, même si ce n’est certainement pas celle que ses initiateurs voulaient nous communiquer : Twitter est toujours incapable de se réformer pour élargir sa communauté d’utilisateurs et alimenter sa croissance.

Si vous appréciez cette newsletter, n’hésitez pas à la recommander à vos amis et à l’évoquer sur les réseaux sociaux. Plus on est de fous, mieux on lit (car plus on peut échanger).

Bienvenue aux nouveaux abonnés, bonne lecture et bonne semaine à toutes et tous.

Christophe Lachnitt (contact@superception.fr)


Sommaire

  • Best of Superception présente un florilège des articles publiés en français sur Superception durant la semaine écoulée.
  • Best of Internet est consacré aux meilleurs articles du web – relatifs aux enjeux de perception à travers la communication, le management et le marketing – que je n’ai pas pu aborder dans mes articles quotidiens sur Superception.
  • Ab hoc et ab hac, enfin, propose des contenus, dénichés au cours de mes divagations numériques, susceptibles de vous intriguer ou vous distraire.

Best of Superception


Best of Internet


Ab hoc et ab hac

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Remonter

Logo créé par HaGE via Crowdspring.com

Crédits photos carrousel : I Timmy, jbuhler, Jacynthroode, ktsimage, lastbeats, nu_andrei, United States Library of Congress.

Crédits icônes : Entypo